Discussions coquines.....

Un forum pour parler de sensualité, sexualité sans atteindre la vulgarité...de tout de rien ! parlez de nos experiences passées et à venir...echanger quoi !
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 DEUXIEME HISTOIRE non découpée.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
barbenoire
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3829
Age : 108
Emploi/loisirs : Mon emploi est mon loisir
Humeur : Badine
Date d'inscription : 16/11/2007

MessageSujet: DEUXIEME HISTOIRE non découpée.   Mar 6 Oct - 21:07

[i]C’est fait, tous les bouts de l’histoire sont raccordés sans hiatus. Je les ai assemblé dans l’ordre chronologique en supprimant quelques fautes de frappe sans modifier le style ni la présentation de chacune des participations.
A l’avenir, pour l’agrément de la lecture je suggère que les membres qui apportent leur participation le fassent de la façon suivante :
Faire un copier/coller de la totalité de l’histoire et d’entrer leur texte à la suite de la copie. Le suivant procédant de la même façon.
Pour les commentaires éventuels utilisez l’ancien forum « Deuxième histoire »

Maintenant voici l’histoire en chantier d’un seul tenant.


C’était pendant la nuit du 31 avril au 1er mai, un vendredi, je pensais que personne a cette heure la ne viendrais sonner a ma porte et pourtant j'eu la surprise de voir à ma porte mon ex! Jamais je n'aurais imaginé que après la séparation mouvementée et teintée de mercurochrome que nous avions vécue, je la reverrai devant ma porte. Que venait-elle faire ?
-Bonsoir, tu es surpris n’est-ce pas me dit-elle avec ses airs de chatte que je connaissais bien. Tu me laisses entrer… ("Mais qu'est ce qu'elle me veux...")...
- bien sur, entre !
La voila qui me fait son numéro de charme, son odeur a son passage, son ptit cul qui se balance devant moi....Grrrrrrr.....
-Tjrs aussi Sexxxy toi ! lui dis je avec un regard direct, profond et franc.... et sans se départir de son sourire coquin elle me répliqua :
-" humm merci !!! Et toi toujours aussi gentil je vois ...!!!! "
Tu dois, te demander ce que je fais ici à cette heure ? ne le prend pas mal surtout ....!!!
"" est ce que tu me laisserai rentrer pour boire un verre et que je t en dise plus ?? " Là laissant entrer sans aucune réelle envie, je lui prend son manteau et l'invite à s'installer sur le canapé pendant que je file en cuisine pour lui chercher un verre.
Pendant que je lui servis un verre de Martini, elle me cria depuis le salon:...

Bien tassé le Martini !
J’apporte les verres dans le salon et je m’assois en face d’elle.
- Tu bosse en ce moment questionne-t-elle
- -Oui j’ai un CDI
- -Waouh t’as de la chance. Tant pis pour moi je venais te proposer un job très rémunérateur.

- -Si tu veux que je transporte des petits paquets par delà des frontières à la barbe des flics ; tu te gourres de mannequin, je ne mange pas de ce pain là

- -mais non ce n’est pas cela .Tu fais toujours du théâtre ?

. -Oui bien sûr et même de plus en plus .Mon CDI c’est dans une association d’animation culturelle où je suis quelque chose comme régisseur.
- -Génial et ça fait longtemps ?
- -huit mois
- -il y a de l’avenir ?
- -oui, poussé par la directrice je fais un peu de mise en scène
- -c’est formidable oui formidable, tu es exactement l’homme de la situation celui qu’il me faut !
- -holà mollo mollo J’ai déjà donné il me semble tu ne t’en souviens pas ?
- -mais oui je me souviens mais tout cela c’est du passé.
Elle fait voltiger ses cheveux d’un geste gracieux qu’elle me sait aimer, et en même temps elle décroise les jambes. Je sens venir la scène de séduction. Je me dis qu’elle perd son temps Je reste de marbre pour savoir où elle veut en venir. Elle se lève et avec un grand sourire elle dit :
-excuse moi il faut que j’aille aux toilettes, la salle de bains est toujours au même endroit ?
Oui.

Elle revient quelques minutes plus tard ayant adopté une démarche très légèrement lascive. Je remarque qu’elle a fait des retouches à son maquillage que son haut est un peu plus ouvert et laisse apercevoir un bout de la dentelle de son soutien gorge. Je vais avoir droit à la grande scène me dis-je. Effectivement, de retour au canapé elle s’y installe, assise en biais dans un angle une jambe allongée sur les coussins. Pour montrer que je ne suis pas dupe je décide de la refroidir un peu.

-Parles, que veux tu et pourquoi suis-je l’homme de la situation et celui qu’il te faut, et de quelle situation d’abord. Et arrête ton cinéma, ici c’est moi qui fais du théâtre.
J’ai fais mouche, elle se redresse et s’appuyant au dos du canapé elle dit :
-Voilà j ai besoin que tu me concoctes un petit scénario pour mon patron et il faudrait que tu joues dedans, bien sur

-comment ça ? Oh...toi t'a encore fais des tiennes Quel genre de scénario exactement ? Et dans quel but ? (Elle est toujours aussi vicieuse celle ci) expliques moi tout

Voilà c’est très simple, Non comme tu dis je n’ai pas fait des miennes. Je travaille maintenant pour une agence de détectives privés et de filatures en tout genre. L’agence Mate Amort. Le patron est espagnol tu connais ?
Non je ne connais pas. J’attends la suite.
L’agence vient de décrocher un contrat important pour elle. Cet été une troupe théâtrale essentiellement féminine fait une tournée des plages méditerranéennes de Sète à Barcelone. La nièce du patron, Inès, la fille unique de son frère richissime exportateur de fruits et légumes fait partie de la troupe. Son père retenu par ses affaires ne peut pas accompagner la tournée. Il veut que sa chère fille de 19 ans soit surveillée voir protégée si besoin est. Je te l’ai dit la troupe est essentiellement féminine et c’est une mission pour un homme. Tu parais avoir toutes les compétences pour ce genre de travail. A propos t’entraînes tu toujours au judo ?
Oui, j’ai gagné un grade je suis ceinture marron maintenant.
C’est le ciel qui me comble. Ce travail te plairait il ?
Peut-être, faut voir. Cette tournée est prévue pour durer combien de temps et entre quelles dates ? Si j’accepte, comment me faire admettre et si c’est réalisable quelle sera ma couverture ? Tu comprends j’ai un CDI pas mal rémunéré je ne veux pas le perdre.
A ma connaissance, la tournée va durer un mois avec 20 ou 25 représentations de prévues entre le 1 juillet et le 1 août.
Ces dates te conviennent ?
Avec les congés payés et des jours de RTT ça pourrai faire et le mois de juillet aussi. Le cas échéant il faudra que j’en parle avec ma directrice. Si nous faisons affaire il me faudra un contrat en bonne et due forme. Ton patron, quel salaire offre t-il au début tu as parlé d’un job très rémunérateur alors combien ?
Ecoute je ne savais pas que tu pourrais être libre à cette époque et que le travail t’intéresserai, il faut que je rende compte à mon boss. Alors si tu n’y vois pas d’objections je repasse demain soir pour te donner les réponses. Comme cela tu pourras même m’inviter à dîner et me préparer les si bons plats dont tu as le secret.
Elle ne manque pas d’audace la nana, je le savais, mais j’accepte.
Entendu demain avec tous les renseignements. Viens vers 19 heures.
Elle quitte le canapé et remet son manteau. Elle s’approche de moi et me tend la joue pour l’embrassade du départ. Je vais pour y déposer un bisou mais elle tourne rapidement la tête pour me présenter ses lèvres. La connaissant, j’avais prévu la feinte et plus rapide qu’elle je dépose mon bisou sur l’autre joue !
A demain.
Elle quitte l’appartement.

Le lendemain 18 heures 50 un coup de sonnette


Samanthahhhh ! (Merde mon casse croûte du weekend.elle se souvient de mon adresse ! et bien ! vu l'etat dans lequel je l'ai balancé dans le taxi...)
- Salut Sam ! Quelle surprise ! Tu tombes vraiment au mauvais moment, tu vois j’ai ma veste et je partais bosser. Je t’accompagne jusqu’ à ta voiture. Galamment je lui tiens la portière ouverte pendant qu’elle s’installe au volant. Au revoie dis-je tu peux revenir quand tu veux. Je ferme la portière et je la regarde s’éloigner. Je fais demi tour et je rentre rapidement chez moi.

Il est bientôt 19 h un coup de sonnette.

c'est Joséphine (mon ex) qui est de retour, j'ai passé ma nuit a réfléchir a cette proposition, j'attend de savoir si c'est bien payé pour accepter ( j'ai besoin d'argent en ce moment donc pourquoi pas)
-salut entre,
- alors tu as réfléchi a ma proposition,
- j'ai besoin d'en savoir plus, qu'à dit ton patron sur le salaire,
- ne t'inquiète pas il te payeras très bien, tu sera en plus nourri, logé, blanchi avec les filles,
- bon et bien c'est ok,
-ok passe demain signer le contrat.
Je la raccompagne à la porte n'ayant pas du tout envie de dîner avec elle,
le lendemain je vais signer le contrat et attend avec impatience le début de la tournée.

Le jour de juillet tant attendu arrive, je me présente auprès d'Inès, une belle brune aux longues jambes bien galbées, un corsage au contenu attrayant. Elle possède un visage racé, de grands yeux noirs et des lèvres bien rouges qui dessinent un sourire lumineux. Je ne tarde pas à comprendre pourquoi son père la fait chaperonner car en plus de ses attraits physiques la belle Inès à l’air un peu fofolle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
DEUXIEME HISTOIRE non découpée.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» J. Monsigny : L'extraordinaire Histoire de la Normandie.
» Histoire de la prison Bonne Nouvelle de Rouen
» Vous souvenez-vous de vos quarts à la coupée ?
» Histoire des noms de nos navires
» L'histoire du Corps de Marine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Discussions coquines..... :: Au dela des images :: Le dôme des défis-
Sauter vers: