Discussions coquines.....

Un forum pour parler de sensualité, sexualité sans atteindre la vulgarité...de tout de rien ! parlez de nos experiences passées et à venir...echanger quoi !
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un périple en bicyclette...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
TALISMAN

avatar

Masculin
Nombre de messages : 369
Age : 54
Localisation : Chez moi
Date d'inscription : 07/10/2013

MessageSujet: Un périple en bicyclette...   Lun 7 Oct - 19:33

_____________________________________________________

Cool 

Un circuit à bicyclette .

Ce mardi de juillet, j'étais parti dès le matin pour un circuit d'une centaine de kilomètres en vélo de route. J'ai toujours aimé le vélo de "course". La sensation de liberté que procure cette activité est des plus agréables.

En plus d'entretenir une forme physique c'est la garantie de découvrir des paysages de toutes beautés .

J'avais déjà parcouru une trentaine de kilomètres. Je m'apprêtais à gravir la route sinueuse qui menait au col du H.
Six kilomètres d'une petite route étroite, souvent entourée d'épicéas, de chênes et de vieux érables. Au fil du parcours, sur le côté de la chaussée, une trouée dans la végétation permettait une vue sur la vallée, puis, plus haut, sur la plaine.

Grand pignon, second plateau, je pédalais de la façon la plus régulière afin de ménager mes efforts. Dans ces situations
d'efforts, il est important de trouver son rythme et de le garder. De temps à autre, je croisais un "collègue" cycliste qui descendait à grande vitesse.

Il était près de midi. La chaleur était forte. Je buvais régulièrement de l'eau d'une de mes deux gourdes fixées sur mon vélo. Je n'hésitais pas à les remplir aux fontaines des villages que je traversais où à l'une de ces sources coulant dans des baquets de pierre, au bord de la route.
Pour éviter les coulées de sueur dans les yeux, autour de mon front, je passais une de ces bandes de tissus-éponge qui enserrait la tête. Je m'étais fixé une halte "sandwich" au col du H.

Je pédalais depuis une vingtaine de minutes. Je devais avoir parcouru le tiers de la distance. La côte était plutôt sévère. Selon l'expression consacrée, j'avais le nez dans le guidon.
Concentré sur mon effort. Maintenant le rythme. L'idée de la halte récréative qui m'attendait pour déguster mon sandwich, me donnait un courage supplémentaire.

Je me préparais à négocier un virage à gauche, en épingle à cheveux, très pentu. Je serrais ma droite afin de le prendre dans sa plus grande largeur. Je descendais la chaîne sur le plus petit plateau. Je montais la chaîne sur le dernier grand pignon. J'attaquais le long virage. Négociant en virages, quelle belle activité...

Derrière moi, j'entendis soudain le bruit du moteur d'une voiture.
Depuis ces vingt cinq minutes, je n'avais pas encore été dépassé par une auto.
A ce moment là, dans l'effort, il y a toujours une certaine appréhension.
L'automobiliste me verra t-il dans ce virage ? Audiblement, la voiture roulait lentement. Pas de "fou du volant", se prenant pour Sébastien Loeb, à craindre !

J'étais dans l'effort. La petite voiture rouge me dépassa lentement, roulant presque à mon allure. Je regardais sur ma gauche. Dans la 106, une jeune femme blonde, au volant,regardait dans ma direction, en souriant.

J'étais bien trop crispé dans l'effort pour faire un signe de la main. J'étais dans mon "monde" cycliste. J'étais le Jalabert du pauvre entrain de faire l'étape privée de mon "Tour de France" à moi tout seul !

La voiture me dépassa, continuant sa route. J'oubliais presque immédiatement l'évènement, sortant enfin de ce long virage pentu et pénible.
A présent, la route, devant moi, présentait une ligne droite d'environ une centaine de mètres. Elle montait un peu moins. Pour garder mon rythme, je redescendais la chaîne sur l'avant dernier grand pignon et la remontais sur le plateau du milieu.

Un nouveau virage se présentait sur la droite. Semblable au précédent. Je m'apprêtais à faire les même manoeuvres. Me préparant mentalement à ce nouvel effort. Là, il me fallait me déporter sur la gauche de la route pour prendre la courbe dans sa plus grande longueur. Je regardais derrière moi . Personne ! Je pouvais y aller...
.
Soudain, là, sur la droite, je pouvais voir la petite voiture rouge qui m'avait dépassé précédemment, garée sur le bord de la route, à l'entrée d'un chemin. J'étais dans l'effort. Je n'apportais que peu d'attention à ce fait. Arrivé à la hauteur du véhicule, le dépassant, je tournais la tête , jetant un coup d'oeil rapide.

Elle était là, accroupie, devant sa voiture. En jupe. Cuisses écartées. Sa main gauche en appuie sur le capot. Je ne savais pas vraiment la raison de cette attitude, mais instinctivement, je m'en doutais un peu. Son sourire était déconcertant.
Le regard terriblement troublant.

Cela eut l'effet d'une douche glaçée, d'une crevaison, ou de tout autre évènement apte à perturber la concentration intense de mon ascension. Il me fallu plus de cent mètres, qui me semblaient durer une heure d'effort, pour revenir de mon émotion.

Quelques virages plus loin, je fûs dépassé à nouveau par la petite voiture rouge. Même ralentissement pour me dépasser lentement. Je regardais à nouveau sur ma gauche. Cette fois-ci, la jeune femme blonde me fit un petit signe de la main. Avec un effort supplémentaire, je levais mon bras gauche, lâchant mon guidon, pour lui rendre son signe...

Mais, jusqu'au col du H. je n'ai plus fait de rencontres "insolites". Arrivé la-haut, il y avait bien des voitures mais aucune 106 rouge. Je m'asseyais sur un banc en bord de route. La vue était magnifique. Le soleil haut dans le ciel. La chaleur agréable et beaucoup plus supportable que dans la vallée me permettait de savourer l'instant. Je mangeais mon sandwich. Dans ces moments d'efforts, il ne faut pas s'arrêter trop longtemps sous peine de perdre de la "gniak".

Je repartais pour continuer mon périple. Au retour, en soirée, fourbu mais heureux, je prenais pleinement conscience de cette rencontre "insolite" qui avait failli me "couper la chique". Un magnifique souvenir !

Merci belle inconnue ...

Cool 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tricouette

avatar

Féminin
Nombre de messages : 485
Age : 49
Localisation : seine maritime
Date d'inscription : 03/06/2011

MessageSujet: Re: Un périple en bicyclette...   Sam 19 Oct - 19:14

Très belle aventure, je ne manquerai pas de sourire aux sportifs que je doublerai en voiture en pensant à cette jolie histoire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isa-Belle

avatar

Féminin
Nombre de messages : 108
Age : 29
Localisation : Inaccessible
Emploi/loisirs : Enseignante - Universitaire
Humeur : Excellente
Date d'inscription : 14/11/2013

MessageSujet: Re: Un périple en bicyclette...   Ven 22 Nov - 12:06


J'aime beaucoup votre histoire.
Même si, hélas, la jeune femme n'était pas moi, j'imagine le plaisir qu'elle a dû tirer de cette situation.
Je suis moi-même assez exhibitioniste et je sais les sensations qu'apportent ces moments toujours trop fugaces.
Pour nous, les filles, s'exhiber, c'est toujours de la haute voltige.
Il nous faut toujours bien étudier la configuration des lieux.
Bien observer, de loin, et discrètement, à qui nous pourrions avoir affaire.
Tant de types ont une queue à la place du cerveau, que rares sont ceux qui peuvent se contenter de voir, tout simplement.
J'apprécie vos réactions et votre attitude. Avec vos efforts, sur votre bicyclette, vous avez vécu un "flash" magnifique.
Vous avez continué votre route et sans vous arrêter. Ce qui est remarquable.
Combien de tristes sires se seraient arrêter pour avoir un comportement rédhibitoire, des mots stupides ou une attitude absurde.
Parce que, surtout dans ces situations, les "boulets" sont légions...

Merci d'avoir partagé cette aventure.

Isa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TALISMAN

avatar

Masculin
Nombre de messages : 369
Age : 54
Localisation : Chez moi
Date d'inscription : 07/10/2013

MessageSujet: C'est sympathique   Dim 22 Déc - 13:34


Merci pour vos appréciations. C'est toujours sympathique de laisser un message après la lecture. Tant de gens négligent ce petit geste qui fait plaisir lorsqu'on se donne la peine d'écrire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un périple en bicyclette...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un périple en bicyclette...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» voiturette "orby"(bicyclette)à vendre
» Alceste à Bicyclette
» la Bicyclette
» [Cuisine] Fourchette & Bicyclette
» Le musée du vélo à Fabriano en Italie, région des Marches

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Discussions coquines..... :: Experiences marquantes... :: Dans la nature-
Sauter vers: