Discussions coquines.....

Un forum pour parler de sensualité, sexualité sans atteindre la vulgarité...de tout de rien ! parlez de nos experiences passées et à venir...echanger quoi !
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Quelle expérience significative !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ollive



Féminin
Nombre de messages : 3
Age : 26
Localisation : France
Date d'inscription : 30/01/2017

MessageSujet: Quelle expérience significative !   Lun 30 Jan - 21:25

Bonjour à tous !
Je souhaitais vous raconter l'histoire de ma première expérience, l'été de mes 16 ans. N'hésitez pas à commenter afin de me dire ce que vous en pensez, j'avoue être un peu stressée car c'est la première fois que je poste ici ! Bonne lecture Wink

[justify]Ça faisait maintenant un mois et demi que je ne l'avais plus vu et il rentrait ce soir. Mon corps, mon esprit, ma bouche, mon sexe, tous étaient tournés vers lui. Nous avions convenu de l'heure et du lieu, 21h devant le théâtre. Un délicieux nœud me tenait le ventre tandis que je m'approchais de lui. Il était assis au milieu d'un escalier, aussi beau que dans mes souvenirs. Il m’aperçus, se leva vers moi avec un large sourire, tout en réserve. Nous nous enlaçâmes sans un mot, rien ne pouvait couvrir ce que nous ressentions et pourtant nous le vivions ensemble. Tu m'as manqué, les mots nous manquaient aussi. Je t'aime, dois je te le rappeler? La soirée, on l'a passé à se raconter nos vies, c'était merveilleux. J'étais prête à tout pour lui, à balayer d'un revers de main toutes les souffrances qu'il me contait, sa large et profonde cicatrice sur le poignet gauche qui les illustrait. J'étais jeune et faible, je pensais qu'il me suffisait de l'aimer entièrement de tout mon être pour qu'il aille mieux. Je pensais qu'il me suffirait de sourire, de lui passer la main dans les cheveux. Qu'il suffirait de deux mots...
Il a commencé à pleuvoir alors que nous nous baladions, une pluie torrentielle comme on en voit rarement en été. Il faisait déjà nuit, quelques lampadaires seulement nous laissaient le loisir de nous observe. Nous courûmes jusqu'à un abris à côté d'un supermarché. Mes cheveux bouclés me collaient au visage, ma robe âcre moulait ma poitrine. Je frissonnais, il se colla à moi et m'embrassa.
Il passa sa main le long de mon corps, me saisit par la hanche et m'attira auprès de lui. Je me réfugia dans ses bras, me colla complètement à lui. Je sentais son sexe à travers son short grossir. Je le sentais près du mien. J'ai envie de toi. Il me murmurait à l'oreille, je pouvais à présent sentir son souffle chaud au creux de celle-ci. Il la suça et glissa sa main près de mon sexe. Il remonta ma robe et me caressa. Pas ici ! Il s'arrêta et je le pris par la main pour l'emmener quelques pas plus loin. Il y avait une école maternelle ici, un préau  et un grosse grille qui nous séparait de la rue, des passants. Nous escaladâmes la grille et  nous abritâmes sous le préau tandis que la pluie continuait à me gifler le visage. Il me déshabilla tout doucement en m'embrassant. Il savait que je n'étais pas expérimentée, que j'étais jeune, que j'avais peur. Je pris la serviette de piscine encore mouillée qui témoignait de l'après midi à la piscine avec les amis de classe et je l’allongea sur le bitume de la cours de récréation. Il me sourit et je lui retira doucement son t-shirt. Il n'était pas très musclé mais il était doux au touché. J' embrassa tout le corps, plein d'amour, cela dura longtemps. Puis il se positionna sur moi au dessus de la serviette de bain. Il sorti son sexe dure et le décalotta. Il l'enfonça en moi tout en m'écartant les jambes comme il le pouvait. Je lança un cri de douleur tandis qu'il allait toujours plus loin en moi. Il continuait à me plaquer au sol tout en faisant des léger mouvements de bassin. Le frottements du sol sur mon dos me faisaient souffrir également mais j'en ressentais un certain plaisir. Le plaisir et le douleur se mélangeaient, je ne les distinguais plus l'un de l'autre. Je continuais à crier à chaque mouvements de bassins, malgré les quelques passants que nous pouvions entendre dans le rue. Là bas la vie continuait. Il y eu un éclair rose dans le ciel, il continuait à pleuvoir de plus belle. Tout en me faisant pénétrer, j'observais le ciel et frissonnais à chaque nouvel éclair, à chaque bruit au lointain. Je regardais son dos puissant d'homme au dessus de mon épaule, j'imaginais son sexe en moi, me déchirant les entrailles. Je me crispais à chaque mouvements, à chaque pénétrations plus longues. Il finit en moi et se retira enfin. Tu n'as pas eu trop mal ? Je continuais à observer le ciel tonner, proliférer, hurler de désespoir. Je lui souris, me leva nue et sans un mot je sortis du préau et me dirigea au milieu de la cours. Les mains en croix levées vers le ciel, les tétons frissonnants et le visage offert à la pluie, je restais quelques minutes sous ce châtiment. Mes boucles collaient le long de mon dos, les gouttes coulissaient sur ma peau pâle. Il m'observait, assis sur la serviette et finis par me rejoindre. Il m'embrassa à pleine bouche. Je t'aime. Il me ramena à l'abri et m'aida à m'habiller. En remontant le grille, je rejoigna dans un souffle le monde commun, le brouhaha du quotidien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isa-Belle

avatar

Féminin
Nombre de messages : 107
Age : 29
Localisation : Inaccessible
Emploi/loisirs : Enseignante - Universitaire
Humeur : Excellente
Date d'inscription : 14/11/2013

MessageSujet: Soigner sa présentation   Mar 31 Jan - 10:36

Bonjour "Ollive"

Même si votre texte est un "Copié/Collé", il est bon de soigner sa présentation.
Comme ça par exemple.
                                  _____________________________________________________________

Bonjour à tous !

Je souhaitais vous raconter l'histoire de ma première expérience, l'été de mes 16 ans. N'hésitez pas à commenter afin de me dire ce que vous en pensez, j'avoue être un peu stressée car c'est la première fois que je poste ici ! Bonne lecture Wink

Ça faisait maintenant un mois et demi que je ne l'avais plus vu et il rentrait ce soir. Mon corps, mon esprit, ma bouche, mon sexe, tous étaient tournés vers lui. Nous avions convenu de l'heure et du lieu, 21h devant le théâtre. Un délicieux nœud me tenait le ventre tandis que je m'approchais de lui. Il était assis au milieu d'un escalier, aussi beau que dans mes souvenirs. Il m’aperçus, se leva vers moi avec un large sourire, tout en réserve.

Nous nous enlaçâmes sans un mot, rien ne pouvait couvrir ce que nous ressentions et pourtant nous le vivions ensemble. Tu m'as manqué, les mots nous manquaient aussi. Je t'aime, dois je te le rappeler? La soirée, on l'a passé à se raconter nos vies, c'était merveilleux. J'étais prête à tout pour lui, à balayer d'un revers de main toutes les souffrances qu'il me contait, sa large et profonde cicatrice sur le poignet gauche qui les illustrait. J'étais jeune et faible, je pensais qu'il me suffisait de l'aimer entièrement de tout mon être pour qu'il aille mieux. Je pensais qu'il me suffirait de sourire, de lui passer la main dans les cheveux. Qu'il suffirait de deux mots...

Il a commencé à pleuvoir alors que nous nous baladions, une pluie torrentielle comme on en voit rarement en été. Il faisait déjà nuit, quelques lampadaires seulement nous laissaient le loisir de nous observe. Nous courûmes jusqu'à un abris à côté d'un supermarché. Mes cheveux bouclés me collaient au visage, ma robe âcre moulait ma poitrine. Je frissonnais, il se colla à moi et m'embrassa.

Il passa sa main le long de mon corps, me saisit par la hanche et m'attira auprès de lui. Je me réfugia dans ses bras, me colla complètement à lui. Je sentais son sexe à travers son short grossir. Je le sentais près du mien. J'ai envie de toi. Il me murmurait à l'oreille, je pouvais à présent sentir son souffle chaud au creux de celle-ci. Il la suça et glissa sa main près de mon sexe. Il remonta ma robe et me caressa. Pas ici ! Il s'arrêta et je le pris par la main pour l'emmener quelques pas plus loin.

Il y avait une école maternelle ici, un préau  et un grosse grille qui nous séparait de la rue, des passants. Nous escaladâmes la grille et  nous abritâmes sous le préau tandis que la pluie continuait à me gifler le visage. Il me déshabilla tout doucement en m'embrassant. Il savait que je n'étais pas expérimentée, que j'étais jeune, que j'avais peur. Je pris la serviette de piscine encore mouillée qui témoignait de l'après midi à la piscine avec les amis de classe et je l’allongea sur le bitume de la cours de récréation. Il me sourit et je lui retira doucement son t-shirt. Il n'était pas très musclé mais il était doux au touché.

J' embrassa tout le corps, plein d'amour, cela dura longtemps. Puis il se positionna sur moi au dessus de la serviette de bain. Il sorti son sexe dure et le décalotta. Il l'enfonça en moi tout en m'écartant les jambes comme il le pouvait. Je lança un cri de douleur tandis qu'il allait toujours plus loin en moi. Il continuait à me plaquer au sol tout en faisant des léger mouvements de bassin. Le frottements du sol sur mon dos me faisaient souffrir également mais j'en ressentais un certain plaisir. Le plaisir et le douleur se mélangeaient, je ne les distinguais plus l'un de l'autre.

Je continuais à crier à chaque mouvements de bassins, malgré les quelques passants que nous pouvions entendre dans le rue. Là bas la vie continuait. Il y eu un éclair rose dans le ciel, il continuait à pleuvoir de plus belle. Tout en me faisant pénétrer, j'observais le ciel et frissonnais à chaque nouvel éclair, à chaque bruit au lointain. Je regardais son dos puissant d'homme au dessus de mon épaule, j'imaginais son sexe en moi, me déchirant les entrailles.

Je me crispais à chaque mouvements, à chaque pénétrations plus longues. Il finit en moi et se retira enfin. Tu n'as pas eu trop mal ? Je continuais à observer le ciel tonner, proliférer, hurler de désespoir. Je lui souris, me leva nue et sans un mot je sortis du préau et me dirigea au milieu de la cours. Les mains en croix levées vers le ciel, les tétons frissonnants et le visage offert à la pluie, je restais quelques minutes sous ce châtiment. Mes boucles collaient le long de mon dos, les gouttes coulissaient sur ma peau pâle.

Il m'observait, assis sur la serviette et finis par me rejoindre. Il m'embrassa à pleine bouche. Je t'aime. Il me ramena à l'abri et m'aida à m'habiller. En remontant le grille, je rejoigna dans un souffle le monde commun, le brouhaha du quotidien.

_______________________________________

Cordialement (et pour vous aider)

Isa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ollive



Féminin
Nombre de messages : 3
Age : 26
Localisation : France
Date d'inscription : 30/01/2017

MessageSujet: Re: Quelle expérience significative !   Mar 31 Jan - 17:51

Bonjour Isa,
Je vous remercie d'y faire attention, j'en prends note.
Bonne journée Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeunehomm57



Masculin
Nombre de messages : 45
Age : 28
Localisation : France
Date d'inscription : 10/07/2015

MessageSujet: Belle experience   Mar 14 Fév - 22:14

Bonjour Ollive, en voila une bien jolie experience que nous pouvons lire la...tellement innocente...

Les conseils d'Isa-Belle ne peuvent qu'etre bon à prendre 😉

Bisouss
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sexyman76

avatar

Masculin
Nombre de messages : 1012
Age : 21
Localisation : Le Havre, Seine-maritime
Emploi/loisirs : écrire, musique, photo, littérature
Humeur : coquin et cool
Date d'inscription : 28/05/2015

MessageSujet: Re: Quelle expérience significative !   Ven 14 Avr - 19:04

Super récit Ollive. J'adore !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quelle expérience significative !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quelle expérience significative !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dans quelle arme serviriez vous en cas de guerre?
» Quelle poussette choisir?
» Quelle machine à pain choisir ?
» Quelle marque choisir pour la toilette de bébé???
» une phrase clé pour remettre les gens en place!! mais quelle phrase??

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Discussions coquines..... :: Experiences marquantes... :: les bonnes ! :)-
Sauter vers: